Pourquoi les femmes restent enfermées dans le commerce informel, en Afrique de l’Est?

Seulement cinq pour cent des femmes au Malawi, en Zambie, au Zimbabwe, au Swaziland, en Namibie et en République démocratique du Congo sont informées des opportunités d’affaires disponibles dans la région, selon une étude de 2007 réalisée pour le compte du Marché commun pour l’Afrique orientale et australe (COMESA). Les résultats de cette recherche ont également montré que les femmes d’affaires du COMESA font face aux mêmes défis concernant leur capacité à pénétrer dans le marché de l’exportation. Ces conclusions constituent un avertissement pour les femmes de la région, a déclaré Mary Malunga, présidente de la Fédération des associations nationales des femmes d’affaires du COMESA (FEMCOM).

La FEMCOM travaille dans le sens de la promotion des programmes qui intègrent les femmes dans le commerce et le développement depuis juillet 1993. Elle s’est actuellement engagée dans un programme visant à sensibiliser les femmes au sein de la zone de libre-échange (FTA) du COMESA sur les marchés d’exportation.

Source : Ipsnews